BrainStorm

Forum d'échange d'idées et d'opinions sur n'importe quel sujet, mais plus particulièrement sur la politique Québécoise et mondiale, les sciences et l'actualité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les lecons à tirer d'Haiti

Aller en bas 
AuteurMessage
Math
Admin


Messages : 169
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Les lecons à tirer d'Haiti   Mar 19 Jan 2010 - 13:27

Bien que cela fasse moins d'une semaine (sur l'heure du souper ca fera 7 jours), il y a déjà beaucoup de leçon à tirer de toute ceci...

1-La préparation/logistique: bien que l'impensable ne se prépare pas, il y a moyen de se préparer à des scénario catastrophe. Je parlerais bien de la préparation d'Haiti, mais quand on est sous-alimenté, les scénarios catastrophes sont plutot au quotidien....mais je ne peux pas passe sous silence que bien qu'on prévoit un tel séisme depuis quelques années (faille connu moins longue, mais semblable à San andreas en californie), des quartiers riches se sont implanté au-dessus et les bâtiments ne répondent pour ainsi dire à aucune norme (pour la majorité, je peux comprendre, mais que le bâtiment de l'ONU n'est pas tenu est totalement inadmissible...). Mais bon passons.

Les autres pays devraient aussi être préparé à se déployer, car à qui ont demande de l'aide dans ces cas??? Des unités comme le DART canadien devraient être mobilisable en moins de 24h pour les "éclaireurs" et entre 48-72 pour le gros des troupes et de l'équipement. Cela doit faire parti de notre préparation, car des catastrophes naturel sont à prévoir à la hausse dans les années qui suivent....

De plus, les gens "chialent" que ce prend tu temps pour recevoir de l'aide extérieur!!! Je comprend qu'ils sont dévasté, je comprend que comme je le dit, je souhaiterais des délai de 24-48 pour une aide prioritaire fonctionnelle, mais il faut tout de meme comprendre que tu ne monte pas une opération comme cela en criant ciseau! Le fait que le gouvernement est été aussi décimé en partie n'aide en rien le problàme. Au moins, après le tsunami, les gouvernements étaient toujours fonctionnel.

La préparation individuelle est autant importance. Encore une fois, la réalité locale laisse peu de place pour une telle préparation, quoiqu'il y est place à amélioration. Je revient avec mon idée de "camp de formation fonctionnel" de 3-6 mois à la fin du secondaire. Avec une telle formation, les personnes auraient au moins une idée de comment réagir de facon globale en temps de crise. Rien que le fait d'avoir une structure virtuelle qui pourrait être mise en fonction par le simple déclenchement d'un évènement plutot que par un signal extérieur, tel que le gouvernement ou l'ONU, améliorait les chances de succés global de l'opération de survie. De plus, le simple fait de savoir qu'une telle strcture existe et "opérationnel" localement, sans ou avec un minimum de coordination, presqu'en criant "ciseau", cela rassurerait les gens. De plus, ayant connaisse des gestes à posées, de leur propre implication, de celui des autres et des étapes à effectuer dans l'ordre de priorité et celle a venir augmenterait les chances de garder le calme dans la population, ce qui est esentiel....

2-La coordination. Je pense que ce probleme nous a clairement démontré, encore une fois, l'inneficacité de l'ONU. Ils ont une mission de près de 10 000 la bas et alors que le gouvernement en place n'est pas apte à prendre le controle des opérations, ce sont de fait les USA qui vont prendre le lead et assumer le role de chef des opérations. @#$%?@$#%?#$?&$#%*$#
Cela devrait etre l'onu, qui au pire transfert sont pouvoir si elle n'a pas les capacité dans un cas précis, qui s'en occupe, lorsque le gouvernement local ne peux pas, ou demande de l'aide bien sur, sinon la souveraineté local doit etre respecté. Mais encore une fois, on voit comment l'ONU sert à rien avec sa structure actuelle. C'est l'organe mondial par excellence pour effectuer ce role, mais nous ne lui donnons pas l'autorité nécessaire pour assumer sont role...

3-Les nouvelles technologies: les dernières catastrophes ont touché beaucoup beaucoup de gens et cela prend des nouvelles facon de faire/technologies pour faire face à ces défis de logistique. Médecin sans fontieres a ou va amener des hopitaux gonflabes. 2 salles d'opération répondant au critère usueles, salle d'urgence, toute le kit!!!!! (j'en prendrais bien 10-15 pour le QC!!!!!!!). C'est des innnovations de ce genre dans les équipements, facon de faire, etc qu'ils faut avoir, car la demande risque d'augmenter...(mon bateau de recherche scientifique/porte-avion serait idéal avec des caissons-ponton tel que pour l'opération de débarquement en normandie pour assurer un pont aérien de qualité...)

4-l'Après. Déjà des gens pensent à la reconstruction, ce qui est bien d'un coté, et ils metes en gardent contre l'idée de reconstruire des belles maisons prévaf vite vite "temporrairement". Selon les derniers cas semblabes, il est démontré qu'il vaut mieux reconstruire les infrastrucutre avant, meme si c'est moins "visible" pour améliorer sotn image. Donc l'eau, les égout l'électricité, les services essentiaux et les emplois avant les maisons (c'est ce que les experts disent, meme les emplois vont avant les maisons).

c'est un bref apercu de ce que je vois à tirer comme lecon de cette catastrophe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les lecons à tirer d'Haiti
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêter de tirer son lait : quel impact sur le production de lait
» Tirer son lait manuellement
» Je n'arrive pas à tirer assez
» J'arrive plus à tirer mon lait!!
» tirer son lait...dans le train

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BrainStorm :: Actualité :: Internationnale-
Sauter vers: